Les champignons :



"Mise en garde sur les nombreux syndromes* en cas d'ingestion de certains champignons
et une liste des champignons mortels"

 

*Un syndrome est un ensemble de signes cliniques et de symptômes qu'un patient est susceptible de présenter lors de certaines maladies, ou bien dans des circonstances cliniques d'écart à la norme pas nécessairement pathologiques.

 

On compte en France métropolitaine :
  • Une centaine d'espèces mortelles à très toxiques.
  • Une bonne cinquantaine d'espèces offrant de bonnes qualités gastronomiques
  • Plusieurs milliers d'espèces plus faiblement toxiques ou sans intérêt culinaire
Nous ne parlerons que des espèces les plus dangereuses et les plus fréquentes en Essonne et Ile-de-France

Textes adaptés des ouvrages suivants (par ordre alphabétique)

  • Bon Marcel : Champignon de France et d'Europe occidentale
  • Courtecuisse Régis et Duhem Bernard : Champignon de France et d'Europe
  • Lemay Maryse et Didier : Comment reconnaitre les champignons (Travail élaboré pour le Centre anti-poisons de Lille)
  • Roth Aline : Regards sur les champignons

 

 Risques liés à la consommation de certains champignons selon :

  • Le temps de latence :

Court (30 mn à 1h) Des intoxications généralement sans gravité, mais il faut surveiller l'évolution..

Long (1h minimum à une semaine ou plus) Les intoxications sont en général très graves car les toxiques ont déjà largement commencé des ravages lorsque les premiers symptômes apparaissent.

  • La durée d'incubation est courte :

Syndromes digestifs : digestion difficile - Non traité, bénin
Syndrome résinoïdien : gastro-entérite violente et douloureuse, débâcle intestinale
Syndrome psilocybien ou narcotinien : délires, trans, hallucinations. Non traité car champignons hallucinogène
Syndrome muscarinien ou sudorien ; atteinte du système nerveux, parfois grave...très rarement mortel
Syndrome panthérinien ou muscarien vaso-constriction, tachycardie, hypertension...très rarement mortel
Syndrome hémolytique : destruction des globules rouges, peut être très grave en cas d'intoxication massive.

  • La durée d'incubation est longue :

Syndrome phalloïdien : gêne respiratoire vertiges et violente gastro-entérite puis rémission trompeuse. Atteinte hépatique après 3 ou 4 jours, début de phase finale 7 à 8 jours après l'ingestion. MORTEL
Syndrome orellanien : 1er symptômes (troubles intestinaux, céphalées)..après plusieurs jours à une semaine, lésions du foie, des reins. MORTEL
Syndrome gyromitrien : gastro-entérite entre 5 et 48h et guérison ou alors deuxième phase après 3 à 6 jours avec fièvre, troubles neurologiques, atteinte du foie des reins. MORTEL

  • Syndromes particuliers

Syndrome ergotique : anecdotique - Non traité, éradiqué ?
Syndrome coprinien : effet cardio-vasculaires bénigne liées à la consommation simultanée d'alcool et de certains champignons du genre Coprin (Coprin noire d'encre). Ce syndrome persiste plusieurs semaines - Non traités, bénin
Syndrome paxillien : mal connu, consommation de certains champignons (Paxille enroulée), répétitive avec accumulation de toxines ? Sensibilisation progressive ? mal cuit ? Colique et syndrome hémolytique etc...puis atteinte rénale. Plusieurs cas MORTELS. (Même phénomène avec le Tricholome doré = Tricholoma auratum)

 

 

Liste non exhaustive des champignons Mortels


champiWeb.jpg

Retour Accueil